Alexandre Douguine


Le complot ideologique du “Cosmisme Russe”

1 La conception du “complot ideologique”

A notre avis, on peut parler non seulement du complot politique, economique etc. -- ce que est un lieu commune -- mais aussi du “complot ideologique”. Ca veut dire l’accord des certains personnages ou des groupes -- partageant une ideologie particuliere et differant par rapport a la mode de penser generale de la societe donnee -- l’accord pour boulverser les valeurs ideologiques etablies et pour instaurer les valeurs nouvelles d’une manierre brusque et traumatique. On peut considerer comme les suits du “complot ideologique” presque toutes les revolutions historiques. Grace aux etudes recents des sociologues et des politologues, on peut considerer comme etablie l’importance operative des “utopies” ideologiques en tant que des “idees directrices”, des “idees-forces” (pour employer le terme de Sorel). D’autre cote, les oeuvres des traditionnalistes -- et surtout ceux de Rene Guenon et de Julius Evola -- ont prouve le fait que derriere les formes extierieures de la plupart des ideologies modernes il y a les cotes occultes et obscures qu’on doit analiser et etudier a l’aide des doctrines initiatiques, mystiques et esoteriques. C’est pourquoi nous pouvons decouvrir derriere le “complot ideologique” les traits du “comlot ideologique occulte”. Il s’agit de certaine doctrine (ou de certaines doctrines) qui occupent dans l’ensemble de l’ideologie revolutionnaire une place exterieurement marginale, mais dont l’importance reste dans beaucoup des cas fondamental quoique tres souvent voilee.

A titre de l’exemple, on peut citer l’influence des doctrines initiatiques maconniques sur la Revolution Francaise (etudiee par “Politica Hermetica” dans un de ses colloques). Dans le meme genre des influences rentrent les doctrines ariosophistes par rapport au national-socialisme alleman, etudiees d’une maniere serieuse par Godrick-Clark. (Je dois avouer que je suis arrive aux memes conclusions dans mes propres recherches a travers des archives des natonaux-socialistes allemans conserves dans les fonds de la Biblioteque de Lenine a Moscou, en ignorant completement a l’epoque les idees de Godrick-Clark).

Ici je voudrais analyser l’autre “ideologie occulte” non moins importante et forte que laicisme ou nazisme, mais beaucoup moins connue et etudiee en Occident. Je vais a parler de “cosmisme russe”.

2 Les origines du Cosmisme Russe -- Nicolai Fedorov

Le premiere apparition des doctrines du cosmisme russe date la deuxieme moitier du XIX-eme siecle. Cette epoque etait fortement marquee par l’expansion en Russie des doctrines neo-spiritualistes venues surtout des pays anglo-saxons. Le spiritisme etait extremment populaire dans les milieux de l’intelligentsia et sutout des savants positivistes.

Le veritable pere du Cosmisme Russe etait Nikolai Fedorovitch Fedorov (1828-1903). Cet auteur a influence beaucoup la pensee de F.Dostoevsky, V.Solovieff, L. Tolstoy, l’ecrivain “proletaire” M.Gorky etc. Mais sa role fondamantale dans la genese de la mentalite russe et sovetique de XX-eme siecle reste encore a decouvrir. On peut resumer sa doctrine en ses traits generales a partir de son ouevre capitale “La philosophie de la Cause Commune”.

1) La Mort est le Mal Absolu. Elle doit etre vaincue par l’evolution generale de l’humanite.

2) La ressurection devra etre fait non par Dieu, mais par l’Homme, par l’Homme Nouveau “theurgique”.

3) La ressurection doit s’acomplir a l’aide des procedes scientifiques et psychiques. Toute l’Humanite doit necessairement participer dans cet Act Supreme.

4) L’Homme Nouveau doit acqerir le pouvoir absolu sur la Nature, il doit controler les phenomenes athmospheriques.

5) Le Temple comme la place du Sacre par exellence devrait se transformer en Musee (ou le Sacre s’alliera avec la Science).

6) L’evolution de l’Humanite est arrivee a son acme. Les hommes doivent commencer l’oeuvre de la Ressurection de ses ancestres ici et maintenant.

7) La Chretienite doit s’allier avec l’Aryannite des ancetres (sic!) pour creer une Humanite Nouvelle, unifiee, theurgique, commune.

8) La Cause Commune c’est la lutte scientifique, socielle, economique, culturelle, psycologique, spirituelle, industrielle, cosmique contre la Mort et pour la Vie Absolue et Infinie. La strategie de cette lutte Fedorov nommait “Le Projet” tout court.

Fedorov se considerait lui-meme comme le prophet, comme l’illumine, comme l’envoye. Il vivait comme l’ascet et travaillait dans la Bibliotheque pendant toute sa vie. Ses ecrits etaient peu connus dans son temps -- il publiait les articles epars et souvent sous le pseudonyme. Une fois il a ete arrete pour ses relations personnelles avec Peterson le communiste-extremiste et son disciple fidel. Toute l’intellegentsia russe le connaissait personallement parce que il etait la personne centrale de la Bibliotheque de Roumyantsev a Moscou (aujourd’hui la Bibliotheque de Lenine), la plus grande dans toute la Russie. Fedorov se trouvait dans les liens epistolaires permanents avec Dostoevsky, Tolstoy, Solovief etc. D’autre cote, il etait tres considere dans les milieux revolutionnaires -- bolcheviques et social-democrates, qui voyaient dans son “Projet” le synonyme de la “Revolution Mondiale”.

Fedorov n’a fonde aucune secte, aucun mouvement particulier important. Son influence etait plus subtile et plus discrete. Plus que cela, lui-meme etait non le createur de la doctrine originelle, mais plutot le cristallisateur des certaines idees socielles, historiques, mystiques et occultistes qui circulaient dans la societe russe a partir de la deuxiemme moitie du siecle precedent. (Lui-meme, il a affirme que il a eu l’Illumination concernante son “Projet” pendant l’automne de l’annee 1851.) Beaucoup des representants de l’intelligentsia russe de l’epoque avouait le sentiment que Fedorov disait clairement ce qu’ils pensaient secretement ou confusement. Le dernier detail important: Fedorov etait le fils illegitime et non reconnu d’un noble russe -- Prince Gagarine. Ce que le fait rentrer dans le rang des batards dont le role dans l’histoire secrete et occulte est extremmement importante.

Les idees de Fedorov ont recu le nom “la doctrine du Cosmisme Russe”, grace a son pantheisme et evolutionnisme extremes. Il faut preciser que tout ca etait fortement impregne par certaine Chretienite moralisante et quelque peu “protestante” assez proche a celle de Tolstoy.

Je dois signaler ici une corespondance assez inattendue entre le “Cosmisme Russe” et le “Comisme Occidental”. Les specialistes dans les matieres de l’occultisme de XIX-eme siecle et les connaisseures des oeuvres de Guenon savent sans doutte que le nom “cosmisme” a apparu en Occident dans les ecrits des representants de H.B. of L. -- “Doctrine Cosmique” de Barlet etc. Si nous comparerons les aspects plus importants des deux “cosmismes”, nous verrons la ressemblance frappante entre eux dans les traits essentiels. Chez les inities (ou plutot chez les “contre-inities” selon Guenon) de H. B. of L. nous decouvrons la meme absolutisation de la Vie, la meme theurgie, le meme esprit experimentaliste et scientiste. H.B. of L. se differe des mouvements neo-spiritualistes proprement dits en ce qu’il s’agit de la concentration et du realisme “magique” de ses conceptions qui correspondent aux nivaux “psychiques” et “athmospheriques” du monde subtil. Le vitalism magique est aussi commun a deux cosmismes, et dans deux cas il s’agit egalement de l’influence sur la societe, le cote sociel et parfois meme socialiste. La doctrine de Fedorov n’est pas reducible a tel ou tel forme du neo-spiritualisme, elle en est comme un synthese qui pourrait etre developpe dans tel ou tel sens selon la necessite. Presque la meme situation avec H.B. of L. -- Nous trouvons ses membres aux origines des tous le movements spiritualistes modernes -- du theosiphisme jusque Auroville -- mais on ne peut jamais l’identifier avec quelque chose de concret.

Il faut aussi souligner que la maniere d’influencer en Russie differe beaucoup par rapport au monde occidental. On peut dire qu’elle est beacoup moins formelle et formalisee qu’en Occident. (Cela explique entre autres l’absence de la popularite des societes secretes solidement organisees et formalisees en Russie.) Quoqui’il en soit, Fedorov et son “Cosmisme Russe” est le phenomene ideologique extremmement important d’un point de vue “conspirologique” et son caractere “occultiste”, “theurgique” et “magique” est indeniable.

3 Le Cosmisme Russe et le Bolchevisme Russe

L’influence de Fedorov a touche non seulement le cercle des ses amis bolcheviques comme N.Peterson ou V.Kojevnikov, mais aussi les ideologues ainsi important comme A.Bogdanov (1873-1927) et Lounatcharsky. Bogdanov etait “le cerveau numero 1” du parti bolchevique selon Lenine, mais en meme temps son oponent principal dans les arguments ideologiques. La pensee de Bogdanov -- qui etait le membre du mouvement intellectuel bolchevique des “constucteurs de dieu”, “bogostroitely” -- est extremment revelatrice pour les investigateurs de l’arriere-plan occultiste et occulte du communisme russe. La particularite des doctrines cosmistes de A.Bogdanov (Malinovsky de son vrai nom) est digne d’un examen rapide.

La these centrale de Bogdanov etait la necessite de la victoire socielle de la Mort, exaltation de la Vie Absolu Cosmique qui doit evolutionner jusque la forme plus parfaite -- celle de la societe communiste. Le communisme de Bogdanov etait nettement utopique, theurgique et magique. Bogdanov parlait de “la sustance vital”(Lenine l’a critique precisement pour cette these qu’il jougait “le rudiment de l’approche bourgeois et idealiste”). Il etait convaincu qu’on pourrait vaincre la mort par la nouvelle science proletaire juste apres la realisation de la Revolution Bolchevique. Dans certains de ses ecrits il glorifiait le Satan en tant que “le dieu de proletariat”, mais ces passages etaient compris par la plupart des lecteurs de jadis comme les figures ritoriques. Si nous rappelleons ici l’idee de la contre-initiation, liee au cosmisme de H.B. of L. selon Gueneon, tout ca apparaitra comme quelque chose d’assez troublant.

Bogdanov hors des oeuvres purement politiques a ecrit quelques romans fantastiques et futuristes. Un d’eux s’appele “L’Etoile Rouge”. Il s’y agit de la realisation du communisme sur la planete Mars. (L’identification de “l’etoile rouge” des communistes avec Mars est tres significatif parce que l’ange de cette planete chez les kabbalistes et les gnostiques, Samael, etait souvent associe avec le Satan lui-meme). Parmi les visions assez banales et communes a l’imagination de tous utopistes communistes on remarque dans “Etoile Rouge” de Bogdanov certaines points interessants. Premierement: la description des “marciens” est faite dans l’estetique de l’Enfer -- ils sont reppelants, terrifiants, difformes, pareils aux demons, mais “evolues” et “sociellement conscients”, donc “bons”. Deuxiemment: Bogdanov decrit tres souvent l’apparition des revenants, des spectres avec les details precises qui donne a penser qu’il etait lui-meme la proie des halucinations. Le theme des revenants est pour lui un sort de l’obsession -- il propose meme l’hypothese “materialiste” et “scientifique” pour expliquer l’existence des phantomes. Troisiemment et c’est le plus important: Bogdanov est possede par l’idee de sang, comme la substance de la vie, comme l’essence materielle de l’Etre. Il developpe l’idee selon laquelle le sang de toute l’humanite est le bien commune, qu’on doit repartir entre tous par les portions egales. En versant continuellement le sang des uns aux veines des autres “les marciens” vivent infiniment, ils vainquent ainsi la mort, “le pire ennemi du communisme”. Certains scenes des romans “Etoile Rouge” et “Docteur Menny” ou l’auteur decrit les laboratoires de la transfusion sanguine rappellent vivement les histoires des vampires ou les contes de Lovecraft. Mais plus etonnant est le fait que Bogdanov lui-meme a cree apres la Revolution d’Octobre a Moscou “L’Insitut de la transfusion sanguine” dont il etait le directeur. Il est mort a la suit des experiments avec la transfusion sanguine -- il a verse dans ses veins le sang de quelqu’un malade. L’idee de la “communion par le sang humain” etait chez lui non seulement la construction celebrale. Bogdanov mentionnait quelques fois la hypothese de la possibilite de la ressurection des morts grace au sang, ce que rentre parfaitement dans les cadres du “cosmisme satanique”. (Cf. Alexandre de Danann “Memoire du sang” Arche, Milano, 1990).

L’autre bolchevique “cosmiste” saillant c’etait l’ecrivain fameux Andrei Platonov (1899-1951). Ses ecrits “Tchivengur”, “Fouille” etc. etaient par erreur consideres comme les oeuvres de la critique du sovetisme, mais en verite les personnages plus negatifs de ses romans et ses contes disaient les choses lesquelles l’auteur meme disait de soi-meme juste apres la Revolution dans les revues communistes bien au serieux. En developpant les idees de Fedorov du controle absolu sur la Nature A.Platonov proposait a faire sauter les montagnes de Pamir pour ouvrir la voie aux vents du Sud qui a son tour devraient fondre congelation eternelle de tundra du Nord et transformer cette territoire immense dans la terre fertile. Dans ses articles on peut trouver meme les calcules precises combien tonnes de dynamyte on a besoin pour faire ca. Il chantait la descente aux entrailles de la terre des proletaires, a l’instar des mineurs, et organiser la-bas les nouvelles villes communistes. Il proposait aussi l’idee cosmiste que les mecanismes, les machines possedent la vie particuliere dont le secret les proletariens seuls peuvent comprendre. Il a elabore la doctrine de sens mystique du “vide de l’ame proletarienne” qu’on peut considerer comme la parodie a la doctrine de Faqr de l’esoterisme musulman ou de “chunyata” bouddhique. Les memes idees remplissent ses oeuvres litteraires qui sont des plus beaux et plus profondes dans la litterature sovetique, mais quand ils restent dans les cadres de la litterature. On peut trouver la les themes de “cargo-cultes”, de la ressurection artificielle des morts, de “chevalerie proletarienne” ayant pour la Dame Rose Luxembourg, en un mot, tous les themes du Cosmisme Russe, lies definitivement a pathos communiste et proletarien. On trouve chez lui l’idee que dans la societe communiste les hommes ne travaillerons plus, le Soleil le fera pour eux! Il faut ajouter que l’autre cosmiste russe, le disciple de Fedorov savant Tchijevsky a elabore la doctrine de la dependance totale de l’histoire houmaine des influences radiants de soleil compris comme le corps physique rayonnant. (L’explication de la Revolution d’Octobre uniquement par la croissance de l’activite de soleil dans l’octobre de 1917 l’a coute l’emprisonnement a Goulag sous Staline.)

L’influence des idees du cosmisme russe sur l’ideologie bolcheviste ne se limitait pas a cas des cosmistes conscients comme Bogdanov, Lounotcharsky, Platonov etc. Le cosmisme a defini le style bolcheviste russe lui meme, son eschatologisme, son missionisme, son extase cosmique, sanguine, inhoumaine. Ce n’etait pas la Chretiennite ortodoxe, comme pensait Berdyaev, qu’il faut chercher derriere le communisme russe, c`est le Cosmisme Russe comme l’ideologie mystique, independante et complete meme si parfois elle pouvait se vetir dans les robes chretiennes ou plutot pseudo-chretiennes. A vrai dire, ce pantheisme eschatologique est beaucoup plus proche aux cultes archaiques, chamanistes et extatiques pareils a cargo-cultes oceaniens qu’a la tradition complete et authentique que est La Chretiennite Orthodoxe Russe. Les rapports entre le Cosmisme Russe et l’Eglise Orthodoxe sont typologiquemnt les memes comme les rapports entre l’Eglise Protestante et les organisations contre-initiatique comme H.B. of L., ou on ne peut pas nier certains points communs, sans avoir aucune possibilite de les identifier ou meme prover la filiation generique.

4 Le Cosmisme et la science sovetique

Parmi les scientistes plus marques par le cosmisme et plus directement encore par les idees de Fedorov on doit distinguer K.Ziolkovsky, pere de la aeronautique et de la cosmonautique russes, et V.Vernadsky, le celebre academicien, geo-chimiste et evolutioniste. Le fondateur de l’aeronautique russe etait le disciple direct de Fedorov, partageait ses espoires concernant “le Projet” et voulait aider a l’evolution de l’houmanite par l’elaboration des appareils qui devraient servir aux hommes comme le moyen de la communication avec les autres entites intelligeants qui peuplent, selon Ziolkovsky, le Cosmos. Il pensait que la matiere est douee de l’intelligence innee qu’il faut la reveiller et faire servir a l’homme. Il utilisait le terme “hylosoisme”. Il participait activement au mouvement spirite et vers la fin de sa vie avait les visions incessantes des “entites des mondes paralleles”. Certains passages des ecrits de Ziolkovsky rappellent etrangement les themes des UFO-logistes actuels. Quelques appareils qu’il a dessine schematiquement on pourrait prendre pour les dessins des OVNIs. Mes recherches m’ont convaincu que les theories purement cosmistes de Ziolkovsky etaient demi-secretement developpees et conservees dans les mileux des explorateurs sovetiques de l’espace cosmique. L’idee que toute la matiere est vivante (de Ziolkovsky), rejetee par la science sovetique oficielle et stalinienne des annes 30, etait entierement partagee par les savants qui s’occupaient des appareilles aeronautique et par les cosmonautes eux-memes.

Un fait significatif: Youry Gagarine, premier l’homme sorti au cosmos (dont le nom est le meme que du pere de Fedorov -- du Prince Gagarine!), au cours de son vol autour de la terre a transmis le salut symbolique a Nicolas Roerich, l’occultiste russe, residant aux Hymalayas, le membre de l’A.M.O.R.C. et le theosophiste, mais aussi le cosmiste convaincu. Pour comprendre toute l’importance de ce fait il faut rappeler que Roerich et ses oevres etaient strictement prohibes a la publique sovetique et le salut de Youri Gagarine a fait le scandal. Mais il serait absurde de penser en conaissant le susteme totalitaire sovetique que ca pouvait etre le coincidence ou le cas presonnel de Gagarine. D’autre cote, je possede les multiples temoignages qui confirment ce que les savants sovetiques qui travaillaient dans le domaine de la cosmonautique etaient toujours conscients de sa mission “cosmiste”, eschatologique et mystique. On doit aussi remarquer que meme aujourd’hui dans la ville natale de Youri Gagarine circulent les rumeurs qui affirment sa “survie” et predisent son “Retour” (de la prison secrete, de l’asile des fous etc. “ou il a ete place par les “ennemis”). Donc sa figure est devenu mithique et est entree dans la logique du “mythe cosmiste”.

L’autre savant cosmiste de la premiere importance c’etait l’academicien V.Vernadsky. Il etait le disciple de Fedorov et l’evolutioniste de premier rang. C’etait lui qui a elabore la base de la conception de la “noosphere” qui s’est devenu ensuite la conception-cle de Theillard de Chardin.

On peut mentionner ici certains faits interessants: Vernadsky faisait les cours a Sorbonne a Paris aux annes 1922-1923. Son cour etait ecoute par Eduard Le Roy, qui etait l’evolutioniste saillant,le disiple direct de H.Bergson et l’ami de Theillard de Chardin. Eduard Le Roy etait le premier qui a utilise le terme “noosphere” pour qualifier les idees de Vernadsky. Mais si on se rappelle le jugement de Rene Guenon sur le role tres suspect et anti-traditionnelle que jouaient les conceptions de H.Bergson dans le processus de la dissolution finale et les remarques de Guenon sur son lien possible avec les organisations contre-initiatiques (surtout grace a sa soeur) - - par exemple “Golden Dawn” qui etait assez proche sous certains aspects au meme H.B. of L. -- et si on considere le role de la doctrine de Theillard de Chardin -- extremment anti -traditionnelle et presque ouvertement “contre-initiatique”, - - les relations entre le cosmisme russe et les mouvements contre-initiatiques europeens apparaitront non seulement comme celles de l’affinite typologique, mais seront fixees comme directes, personnelles et historiqument verifiees.

Vernadsky est considere comme le plus grand savant sovetique, dont les idees ont forme plusieurs ecoles des physiciens, des chimistes, des ingineurs et des philosophes sovetiques. Malgre le fait que lui comme les autres cosmistes radicaux a subi certain pression a l’epoque de Staline ne diminue aucunement l’influence de ses idees sur le monde scientifique sovetique, parce que Staline aimait de se debarasser de toutes les personnalites et de tous les ideologues forts pour utiliser apres ca ses conception et ses ouevres sans peur de la competition de leur part. (C’etait d’ailleurs bien dans l’esprit russe -- le tsar Ivan Terrible a aveugle le constructeur de l’Eglise plus belle de la Russie -- celle de Saint-Basile -- pour qu’il ne pourrait jamais faire quelque chose semblable pour les autres souverains.) Chez Vernadsky on retrouve encore une fois toutes les themes preferees de Fedorov -- le depassement de la mort par les procedes scientifiques dans la stade “noospherique” de l’evolution de l’humanite, la domination absolu sur la nature par la science, la necessite de la planification de la culture mondiale pour la realisation du “Projet”, de la Cause Commune etc. Les disciples de Vernadsky etaient les inventeurs de la physique atomique sovetique. Parmi les createurs de la bombe nucleaire presque tous etaient les continuateurs de Vernadsky. Aujourd’hui on a commence a editer certaines parties des son heritage scientifique qui n’etaient jamais publiee avant. On trouve la plusieurs passages purement “UFO-logiques” traitant les entites cosmiques extra-terrestres qui devraient se joindre a l’humanite dans l’epoque “noospherique” qui advient. On decouvre quelque chose que prefigure etrangement le mouvement neo-spiritualiste americain “Nouvel Age”. Detail important: comme beaucoup des autres cosmistes V.Vernadsky avant sa mort est devenu completement fou.

Quoiqui’il en soit, le cosmisme russe etait l’ideologie semi-secrete de la science sovetique dans ses branches plus importantes et plus respectees par le systeme materialiste et athee qu`etait le sovetisme russe.

5 Les etapes du developpement du Cosmisme Russe sous les

bolcheviques

L’histoire de cette pseudo-religion qui est au fond le Cosmisme Russe a eu les phases differantes. A partir de la deuxieme moitie de XIX-eme siecle on voit la formation des tendances “cosmistes” qui consistaient precisement dans le melange des sciences naturelles, positives et materialistes avec les tendances neo-spiritualistes et socialistes. On peut retrouver le phenomen pareil a meme epoque en Europe, mais avec cette difference considerable que en Russie cette alliance etait moins formelle, moins cristallisee et beaucoup plus largement repandue. En Russie les phantasmes spiritistes, positivistes et socialistes de l’intelligentsia ont eu la contrepartie populaire tres considerable, concentree dans les mouvements heretiques populaires et surtout dans certaines attitudes archaiques propres au peuple russe en tant comme tel. Le relachement du rigueur dogmatique de l’Eglise Orthodoxe et la laicisation lente de l’Etat qui a commence avec les reformes de Pierre le Grand ont provoque la reaction confuse et desordonnee dans les masses du peuple russe qui a aboutit par l’apparition de certaine reliogiosite pantheiste et de certain mysticisme vague, eschatologique et collectiviste.

Si nous comprendrons l’essence de ceux deux poles du “cosmisme russe” -- l’inteligentsia et les masses -- nous pourrons expliquer pourquoi l’ideologie des bolcheviques qui a gagnee l’appui de la minorite infinitesimale du peuple a pu vaincre dans la bataille politique contre les autres partis beacoup plus solides et beaucoup plus appuyes par la population de la Russie. J’ose meme affirmer que la Revolution d’Octobre etait la Revolution Cosmiste avant tout. C’etait le commencement de la realisation de la phase finale du “Projet” de Fedorov, de la “Cause Commune”.

Il faut, d’ailleurs, noter qu’on doit toujours souvenir du caracter non-formel, “non-formalisable” de l’ame russe, et c’est pourquoi pour apprecier dumment l’importance du cosmisme pour la Revolution n’est pas necessaire avoire les organisations ou les societes des cosmistes. Au contraire, on doit trouver et decouvrir plutot l’esprit cosmiste, la logique cosmiste, les actions et les gestes (politiques, philosophiques, scientifiques, economiques etc.) cosmistes. C’etait justement le cosmisme qui etait le noyeu plus secret et plus essentiel des evenements post-revolutionnaires qui donnait la logique interieur et la coherance secrete aux acts plus contradictoires des communistes, a ses outrances plus brutales et plus absurdes exterieurement.

Jusque les annes 30 le cosmisme regnait en Russie bolchevique presque legalement. L’epoque des 1917 jusque 1928 a passe en Russie sous le signe de l’eschatologie et de l’attent de la Revolution Mondiale, entendue au sens mystique. Cette epoque etait marquee par la poligamie presque obligatoire pour les “proletaires conscients et libres des prejudices bourgeoises” -- ce signe est caracteristique pour toutes les formes des cargo-cultes (Cf. M.Eliade “Mephistipheles et Androgyne”). Dans ce temps “la science sovetique” plus grotesque a pris son essor.

Les annes 30 sont marques par la desapparition graduelle de “l’ivresse cosmiste”: les theses modernistes, etatistes, imperialistes et industrialistes un peu plus sobres ont pousse le cosmisme ouvert (avec les cosmistes eux-memes) a marge de la vie culturelle et politique. Le morale stalinienne est dorenavant monogame et plutot ascetique. Les hypotheses scientifiques sont plus positivistes et mecaniciste. Vers la fin des annes 30 on a vu meme certain relachement de la propagande anti-religiuese et anti-chretienne. Staline donne a penser que le “Projet” est deja realiser. Ceux qui persistent dans son “ivresse cosmiste” vont a Goulag. La periode des annes 30 jusque 1953 (la mort de Staline) est celui du “cosmisme sobre”, “laique”, “ordonne”. Cette epoque etait moins cosmiste des toutes les autres periodes de l’histoire sovetique.

L’ere de vol dans l’espace des cosmonautes russes marque le commencement de la renaissance cosmiste. Chrouchtchov evoque l’advenement du communisme dans 20 annes. Les annes 60 ont vu le renouvellement des espoires eschatologiques. Mais sous Brejnev on revient encore une fois a la periode de “la sobriete” relative. Cependant le cosmisme russe des annes 60 est entre dans les cadres de la culture non-conformistes. Les mouvements neo-spiritualistes se forment surtout dans les annes 70. Les experiments parapsycologiques deviennent de plus en plus frequents dans les instituts medicales et les laboratoires militaires. Brejnev s’entoure des voyants et des guerisseurs (tel Djuna Davitachvilli etc.) Dans le commencement des annes 80 le pouvoir communiste reconnait la personne de Nicolai Roerich et l’importance de sa mission (identique a celle du Nouvel Age, les themes de l’ere du Verseau etc.) Les revues officielles -- par exemple l’organ de Comite Central de PCUS “Ogonek” 1981 -- publient les textes pseudo-yogique et theosophiques de l’inspiration “roerichienne” de certain Sidorov, ou il y a question de la reconnaissance de la legitimite de le Revolution d’Octobre et la sacralite de la missiom de Lenine par les Mahatmas envoyes de la cite mystique Chambhala et venu a Moscou dans les annes 20 pour transmettre aux bolcheviques les signes magiques. Curiesement, K.G.B. se trouve a l’avant-garde des recherches para-psycologiques, radio-sthesiques et hypnotiques. K.G.B. propose appui a tous les neo-spiritualistes pratiquants. Papus, Carlos Castaneda et Gourdjiev deviennent la lecture habituelle de l’intelligentsia sovetique. On redecouvre les oeuvres de Fedorov et les textes des autres cosmistes russes.

Perestroika a commence dans l’esprit cosmiste le plus evident. Gorbatchev s’est montre par TV en compagnie du fils de Nikolai Roerich -- Svyatoslav -- qui se presente comme l’heritier missione et elu de son pere Nikolai Roerich. L’expression de Gorbatchev “la mentalite nouvelle” est la conception purement cosmiste tiree du vocabulaire de Fedorov et de Vernadski (Roerich l’a utilise aussi). Dans l’an 1988 on a organise la grand colloque sous le nom “Le cosmisme russe et le noosphere” a Moscou a l’Institut de la Philosophie de l’Etat ou les academiciens et les philosophes, les politiciens et les occultistes, les radiostesistes et le s guerrisseurs, les journalistes et les ecrivains -- les representants plus saillants de l’intelligentsia sovetique des annes 80 -- ont fait plus que 100 interventions qui analisaient Perestroika et les changements politiques correspondants d’un point de vue du cosmisme russe. Les oeuvres de Fedorov etaient reedites dans le meme an. L’association de la “Cause Commune” etait cree qui est devenu tres vite assez nombreux. Ses membres pratiquent les seances “de la ressurections des morts a l’aide de la concentration de l’energie psychique”. Mais le cosmisme reanime pendant perestroika n’etait pas limite par tel ou tel mouvement,groupe neo-spiritualiste ou secte. Les transformations socielles ont reveille les souches profondes et archaiques du psychisme du peuple russe.

Aujourd’hui -- et surtout apres le putch echoue -- le gouvernement democratique s’eloigne de l’etat “cosmiste” et extatique des premiere annes de perestroika. A present le cosmisme se trouve dans l’opposition par rapport au pouvoir de Yeltsine qui veut etre sobre (ou ivre mais au sens uniquement physique) et laique. Mais celui qui connait la force interieur de l’ideologie cosmiste peut bien prevoir qu’on ne peut pas d’en se liberer par la voie du consensus rationnel ou de decret juridique. Il y les millions des gens sovetiques qui ne pensent aucunement (ou plutot ne le sentent pas) qui le “Projet” est deja acheve ou que c’etait l’halucination chimerique et inconsistant. Cette ideologie est trop profonde et trop interiorisee pour qu’elle puisse desapparaitre sans la lutte violente et mortelle. La fin du communisme politique et ideologique ne signifie pas la fin du Cosmisme Russe.

6 La convergence cosmiste

On peut aussi proposer a titre de l’hypothese

“conspirologique” que hors de la possible convergence economique et politique entre les systemes capitaliste et socialiste (dont l’idee etait developpee par certains auteurs americains, membres de Trilateral, mais plus tot la meme possibilite etait denoncee par l’auteur traditionnel Julius Evola), on peut considerer l’alliance nouvelle de deux “cosmismes” -- du Cosmisme Russe et du Cosmisme Americain (Nouvel Age), son convergence. Le fait que H.B. of L. avait pour le siege principal les E.E.U.U. et aussi la remarque de Guenon sur le role de l’Amerique dans la genese des mouvements neo-spiritualistes modernes complete le parallellisme que nous voulons etablir entre cosmisme russe et cosmisme occidental. Certains projets “mondialistes” elabores au sein des organisations comme UNESCO, le Club de Rome, Trilateral comission etc. coincident dans beaucoup des aspects avec le “Projet” cosmiste de Fedorov et de ses disciples. Mais affirmer quelque chose de plus certain a propos de ce “complot ideologique international” on pourra seulement apres avoir etudie d’une maniere serieuse tous deux cosmismes separement. Cela implique entre autre l’etude serieux sur l’influence politique et culturel des organisations pseudo-rosicruciennes modernes en Occident (A.M.O.R.C. etc), dont les dotrines ont dans les cas nombreux le caractere nettement cosmiste. Tous ca reste a faire. Mais moi personnallement, je suis convaincu que ce grand travail sera recompense par l’acquisition de la nouvelle vision “conspirologique” extremment riche des implications theologiques, cyclologiques, ideologiques, historiques et traditionelles.

1